Consultation du 26 juin 2016

Prêts à supporter plus d’embouteillages ?

 

 

Les embouteillages ne feront qu’augmenter.

Dans l’hypothèse d’un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes, les employés de l’aéroport et des entreprises partenaires mais aussi les voyageurs du sud-Loire qui voudront prendre l’avion, devront emprunter le périphérique nantais déjà très encombré. Le concessionnaire de l’aéroport a tout intérêt à encourager la voiture pour rentabiliser les 7425 places de parking prévues.

Il ne sera pas question d’aller à Notre-Dame-des-Landes en train ou en tram. Les liaisons ferroviaires annoncées au départ du projet, ne sont pas inscrites dans les budgets des collectivités. Par contre, il serait facile de se rendre à Nantes Atlantique en transport en commun. Le tram peut être prolongé de 2 km et une voie ferrée longe déjà l’aérogare.

Embouteillages sur le périphérique nantais

Bouchons quotidiens sur le périphérique nantais

 

Pour aller plus loin

Fiches thématiques

Cahiers de l'Atelier Citoyen

 

Vidéos

Twitter

Calendrier

Nous utilisons des cookies afin d’améliorer le fonctionnement de notre site pour l’utilisateur Mentions légales