Consultation du 26 juin 2016

Des créations d’emplois, vraiment ?

 

 

Plusieurs syndicats de salariés et d'agriculteurs ont pris position CONTRE le projet de Notre-Dame-des-Landes, au nom du maintien et de la qualité des emplois.

La CGT-Vinci, FSU, Solidaires, la Confédération Paysanne (nationale et 44), la FNSEA 44, la Coordination Rurale 44, les Jeunes Agriculteurs 44 se sont prononcés contre le projet de nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes. L’UD CGT 44 et la CGT des Pays de la Loire ont pris position en faveur du maintien de l’aéroport actuel, Nantes Atlantique.

Un nouvel aéroport signifierait en effet :

  • moins de personnel sur le nouvel aéroport, prévu plus automatisé et avec moins de services ;
  • des aéroports de l’Ouest qui risquent de fermer comme celui de Rennes ;
  • une entreprise Airbus fragilisée à Bouguenais (2900 salariés), le maintien de la piste actuelle n’étant pas sûr ;
  • au moins 200 emplois détruits dans l’agriculture et autour (soins et contrôles vétérinaires, agro-alimentaire, etc.).

Ce lourd bilan ne serait pas compensé par l’activité temporaire du chantier : 700 emplois pendant quatre ans, majoritairement occupés par des travailleurs itinérants. Ce ne sont pas les entreprises locales qui profitent le plus de ce type de chantier.
À Bouguenais, le développement de l’Institut de recherche technologique Jules Verne (IRT) est prévu quelque soit l’avenir de Nantes Atlantique.

 

Pour aller plus loin

Fiches thématiques

 Cahier de l'Atelier Citoyen

Liens divers

Entreprise Airbus fragilisée
Entreprise Airbus fragilisée

 

 

Vidéos

Twitter

Calendrier

Nous utilisons des cookies afin d’améliorer le fonctionnement de notre site pour l’utilisateur Mentions légales