Consultation du 26 juin 2016

Allons nous continuer à saccager l’environnement ?

 

 

Deux zones environnementales remarquables, au nord et au sud de Nantes, sont menacées.


Au nord, le site prévu pour l’aéroport est un bocage en zone humide à 98 %. Les zones humides jouent un rôle fondamental pour les ressources en eau, la régulation du climat et la biodiversité. Elles absorbent l’eau de pluie et réduisent ainsi les risques d’inondations. Ce sont des zones utiles dont on ne peut pas se passer. Les détruire constituerait une perte majeure pour les générations futures. Quelle cohérence avec la COP 21 ! La zone humide de Notre Dame des Landes
Notre-Dame-des-Landes, un bocage à préserver

 


Il est aussi scandaleux de vouloir détruire plusieurs centaines d’hectares de terres agricoles, tout autant nécessaires, surtout près d’une grande ville.
Au sud, les constructions prévues auprès du lac de Grand-Lieu en cas de départ de l’aéroport représenteraient une grave menace pour la faune et la flore. Les scientifiques sont unanimes : c’est la proximité de l’aéroport qui protège ce lac, même s’il fallait allonger la piste de 60 m.

Le Lac de Grand Lieu
Le lac de Grand-Lieu à sauvegarder de toute urbanisation

 

Pour aller plus loin

Fiches thématiques

Liens divers

 

 

 

 

Vidéos

Twitter

Calendrier

Nous utilisons des cookies afin d’améliorer le fonctionnement de notre site pour l’utilisateur Mentions légales